17/52 Un écrit : "L'Aventure Commence"

Publié le par Imaginath

Après 4 semaines d'absence sur le défi d'Agoaye, en partie par manque de temps mais aussi parce que les thèmes écrits ne me correspondaient pas trop, je reprends le clavier pour cette semaine.

Je n'ai pas décidé de sauter en parachute, ni de m'expatrier au Sénégal (quoique j'adorerai !) et je n'ai pas vraiment de projet qui pourraient être une aventure commençante alors je vais plutôt vous expliquer comment l'aventure a commencée entre le Naturisme et notre famille.

En 2003, je réservais quinze jours dans un camping girondin qui disait sur le site internet : plage à 800 m. Nos enfants étaient minots, 4 ans pour l'un, 2 ans pour l'autre donc si nous voulions éviter les trajets en voiture sous la chaleur avec les loulous, les 800 m à pied me semblaient plutôt réalisables et accessibles en se baladant tranquillement.

En arrivant au camping, nous nous demandons par où est la plage, le camping est sympa mais apparemment il faut déjà marcher sur 300 m jusqu'à une nationale à travers la forêt (bon ça c'est cool on est à l'ombre) puis donc traverser la nationale (c'est bon les passages piétons sont protégés) et ensuite voilà les 800 m annoncés ! Nous voilà partis (souvenez-vous 2003 c'est l'année de la canicule) sous 40 ° avec chapeaux, crème solaire, litres d'eau à peu près fraîche et bonne volonté...

Oui mais voilà 800 m à plat c'est cool, ça se fait tranquilou même avec des petits loups... Sauf que là c'est 800 m de dunes, dans le sable et sous le cagnard !!! On tente le coup mais nous ne sommes pas fiers... Après 20 minutes de marche, les enfants commencent à se plaindre : c'est trop dur, il fait trop chaud, c'est quand qu'on arrive.... etc... etc.... Après presque 1h30 à gravir l'Everest nous voilà au haut d'une dune et enfin le graal, la plage, l'océan... Bon on se dit bien qu'il faudra tout remonter après mais on est là alors on descend....

Baignade, plage de sable fin, peu de monde (bah ouais tu m'étonnes vu le parcours pour y arriver !) belle après midi.

Au moment du retour, les enfants sont exténués, impossible de les faire avancer... Pas grave, je juche ma fille sur mes épaules et mon mari prend notre fils (soit dit en passant l'homme venait d'être déplâtré d'une malléole fracturée depuis à peine dix jours) et le calvaire va durer environ deux heures... Un supplice, un parcours de forçat, jamais plus jamais !

Je souffle à mon mari que tant pis nous prendrons la voiture mais je ne recommence pas ça deux jours de suite... Alors quand nous croisons deux dames d'une cinquantaine d'années, nous nous empressons de leur demander si une plage existe mais plus près que celle dont nous venons...

Elle nous confirme qu'il existe bien une plage toute proche avec quelques centaines de mètres tout à fait accessibles aux enfants mais que cette plage à la particularité d'être naturiste.

Oups ! Bon de prime abord, on se dit tant pis on oublie...

Nous n'avons jamais vraiment eu de souci avec la nudité mais là se promener dans son plus simple appareil sur la plage nous paraît délicat. Enfin nous prenons acte que cette plage existe malgré tout.

De retour au camping, nous parlons de cette éventualité. Et puis finalement nous décidons de tenter le trajet le lendemain matin pour comparer ce à quoi nous venions de survivre.

J'ai des kilos en trop (beaucoup de kilos en trop), mon homme n'est pas une gravure de mode, nous ne sommes pas très à l'aise sur la plage bourrée de gens biens foutus qui se reluquent le nombril à longueur de temps alors quand nous arrivons sur cette plage le lendemain après même pas un quart d'heure de marche, nous sommes mal à l'aise, les enfants eux sont aux anges !!! Tout nus sur la plage, à courir sur un espace infini, sauter dans l'eau en totale liberté sans maman (moi) qui vient leur parler de sable coincé dans le short ou ailleurs !! Nous lisons juste le bonheur dans les yeux de nos loulous.

Nous en revanche, restons sur notre serviette avec notre maillot de bain, en sachant que si nous allons nous baigner, nous aurons l'air ridicules habillés parmi tous ces gens qui s'amusent en tenue d'Eve !

Quelques minutes plus tard, une dame assez âgée nous aborde gentiment et nous demande si nous sommes naturistes depuis longtemps... Quand je lui réponds que cela fait dix minutes, elle n'est pas étonnée du tout. Elle nous explique qu'il n'y a pas de gène à avoir, que la nature est ainsi et que sur cette plage, les gens nous regarderont toujours dans les yeux et non pas ailleurs. Elle m'a rassurée en quelques secondes, moi qui me sentais observée sur les plages textiles, je discute pour la première fois avec une dame que je ne connais pas et je me sens moi, je me sens bien... Cette dame partie, nous décidons de tenter l'expérience du bain sans maillot de bain... Pendant que les enfants, eux, se sont fait déjà une dizaine de copains et s'éclatent à deux mètres de nous.

Nous voilà donc à approcher notre serviette au plus près de l'océan pour raccourcir le trajet de la serviette à l'eau (on a du bol la marée est descendante ^^)

Nous quittons nos maillots et courons presque jusqu'à l'eau, un peu déstabilisés par la nouveauté mais je n'éprouve pas de gène, pas du tout comme quand je me baladais avec mon maillot une pièce qui ne cachait rien de mes rondeurs ! Pour la première fois de ma vie, je me sens libre, libre de vêtements certes mais aussi libre de mouvements, libre de sentir l'eau sur mon corps sans me soucier de savoir si la prochaine vague emportera ou nous mon maillot de bain. Mon mari est encore plus à l'aise que moi, il n'éprouve rien que du bien être sur cette plage du Verdon-Sur-Mer, cette plage où a commencée notre expérience naturiste et où finalement nous avons trouvé notre mode de vacances pour toutes les années à venir. Cela fait désormais 13 ans, que nous passons ainsi nos vacances. Nous sommes passés de plage naturiste à camping naturiste en 2006 et depuis nous n'avons ni changé d'avis ni changé de région, juste descendu un peu plus bas dans le Médoc, qui accueille deux des plus grands campings naturistes de France.

Afin de clore cet article et ce commencement d'aventure familiale je voudrais rappeler que la naturisme est une manière de vivre en adéquation avec la Nature (avec un grand N) c'est à dire écouter son corps se mouvoir avec les éléments naturels. C'est aussi respecter la Nature, respecter l'autre et soi même évidemment.

Dans un camping naturiste les photos sont par exemple interdites, cela va de soi mais c'est un respect de l'autre que de ne pas le photographier à son insu même sur une plage. Les piercings sur les parties intimes sont également interdits car cela est considéré comme un acte à caractère sexuel.

Il ne faut pas (JAMAIS) confondre Naturisme et Echangisme ou Nudisme même... En effet tous les reportages que vous voyez passer sur les chaînes françaises se déroulent au Cap D'Agde connu pour ses endroits de débauche et d'exhibitionnisme voire même de pornographie à outrance. Dans les endroits naturistes qui dépendent d'une charte et donc possèdent une éthique naturiste, ces actes sont réprimandés et mènent à l'exclusion pure et simple du camping ou de la plage.

L'Amalgame est bien trop vite fait et non les naturistes ne sont pas des pervers qui se baladent nus sous imperméable...

Nous avons fait des rencontres magiques dans ces campings, nous avons déjeuné avec le chauffeur d'un homme politique important peut être futur président de la république, mais aussi avec une caissière malouine qui nous a fait des crêpes à tomber parterre... Ou bien encore avec un belge haut commissaire à la cour européenne de Bruxelles. Dans les campings textiles que j'ai écumé pendant 20 ans auparavant, je n'ai jamais partagé plus qu'un bonjour avec la tente du voisin. Nous avons trouvé un respect, une tolérance, un bien être et une sécurité pour nos enfants que nous n'avons jamais trouvé ailleurs...

Bref vous l'aurez compris, je revendique le fait d'être Naturiste mais pas celui d'être Nudiste... La nuance est peut être mince pour les non connaisseurs mais elle est énoooorme pour nous les naturistes familiaux et aspirant juste à un bien être corporel et spirituel.

Allez vivement le 9 juillet que nous retrouvions le CHM, nos amis, les enfants les leurs et passions de jolis moments en communion avec cette Nature.

17/52 Un écrit : "L'Aventure Commence"

Publié dans Un défi ou un écrit

Commenter cet article

Denis 07/07/2016 19:06

ha ha, on se croisera peut-être cet été à Heliomonde ;)

Ophélie (L'Écarpulte) 06/05/2016 18:12

Une belle aventure pas vraiment évidente... tes mots transpirent de ta sensation de liberté...

Nath 06/05/2016 18:22

Je ne connaissais pas cette sensation de vivre en adéquation avec la Nature avant de découvrir le Naturisme.
Merci de ton passage par ici !

Sylvie 25/04/2016 19:12

libre, c'est tout à fait ça ! Pas de maillot à remettre après chaque vague, pas de sable dans le maillot, et finalement, personne ne mate personne, parce que chacun profite de cette liberté d'être.
Le bonheur de sécher à l'air libre au soleil....
Et puis finalement devoir déjà se rhabiller pour repartir...
Ça risque fort de me manquer cet été....
Des bises !