Passion Histoire avec un grand H !

Publié le par Imaginath

Bonjour,

Encore un petit bout de moi en ce jeudi où je m’apprêterai à partir pour la clinique à l'heure où ces lignes seront publiées !

Aujourd'hui j'ai envie de vous expliquer la passion que j'ai pour l'Histoire, avec un grand H, l'histoire de France bien sûr mais aussi l'architecture, les religions, tout ce qui a attrait à la culture, au passé... J'ai été élevée dans une famille chrétienne mais pas du tout pratiquante et du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été fascinée par les lieux de cultes, les lieux historiques.

L'Histoire m'a toujours intéressé même petite où j'attendais avec envie les cours du mardi, parce que mon maître nous parlait d'histoire de france, de Louis XVI, de Marie Antoinette, de cour, de châteaux forts et de gabelle. J'ai toujours su mes cours d'histoire sur le bout de l'ongle, au mot près, et je demandais toujours à mes parents de m'acheter des livres sur les sujets que j'étudiais.

Un jour lors d'un départ en vacances, j'ai vu sur l'autoroute un panneau qui disait : Site historique de Beaune... Je me souviens avoir fait des pieds et des mains pour visiter ce site aujourd'hui fermé : L'Archéodrome de Beaune (21)... Une fois dans ce lieu, je me suis sentie dans mon élément, je voulais tout découvrir, tout touché et surtout savoir ! Apprendre !

Au collège, j'ai toujours eu de supers profs d'histoire géo et notamment en 4eme et 3eme, un prof complètement déjanté, qui parlait histoire en lisant Libération sur le coin du bureau mais qui parlait de sa matière avec une telle passion et un tel emportement que finalement, on était obligés d'écouter ^^ Je pense sincèrement qu'il devait être fatigué à la fin de ses 8 heures de cours ! Mr Laffitte si vous me lisez Merci lol !

C'est à cette époque là que j'ai découvert ce qu'avait été la seconde guerre mondiale, et ces horreurs bien sûr... Et c'est aussi à cette époque là que mon chéri s'est retrouvé à l'armée en Alsace à visiter les camps de concentration de Dachau et de Natzweiler plus connu sous le nom de Struthof ! C'est à cette époque là aussi que j'ai pris conscience que l'horreur pouvait exister... Attention nous étions dans les années 90 et le mot attentat n'était qu'un mot parmi tant d'autres dans le dictionnaire, ou du moins je ne savais pas ce que cela représentait. Je me suis donc intéressée à cette guerre un plus qu'à la précédente... Et j'ai commencé à lire tout ce que je trouvais en relation avec cette guerre, voici en vrac les titres qui me reviennent en mémoire :

J'ai eu 20 à Ravensbruck

Je me suis évadé d'Auschwitz

Le journal d'Anne Franck (évidemment)

Si c'est un homme

Et même Mein Kampf, parce que j'avais besoin de savoir de quoi il retournait et parce que mon prof d'histoire en seconde nous l'avait conseillé.

Et puis j'ai regardé des documentaires comme Nuit et Brouillard ou Shoah, je restais choquée devant tant d'horreurs mais cette période de l'histoire m'intéressait tellement que je voulais TOUT savoir. Mon mari est revenu triste et dépitée des visites qu'il a faites, guidées par l'un des rescapés du Struthof qui était là pour faire vivre le souvenir de ces copains envoyés en Allemagne.

Et puis enfin, j'ai souhaité lors d'un séjour du côté de Limoges faire un détour par Oradour sur Glane, car j'avais lu que ce village avait été rasé par les nazis, où les habitants avaient été enfermés dans l'église puis exterminés. Je voulais y aller, non pas par souci de morbidité mais parce que c'était l'Histoire, notre Histoire ! Quelle sensation dans ces rues ! Quel malaise on ressent, c'est impressionnant. Dans ce village resté intact, les gens murmurent comme pour respecter ceux qui ont perdu la vie. Quand on visite ce village on sent les choses, on voit presque les gens y vivre encore !

Cette période de l'Histoire me passionne toujours autant, et je lis encore maintenant tout ce qui se rapporte à cette douloureuse période de notre histoire. Elle s'appelait Sarah par exemple fût l'un de mes coups de coeur cinématographique et littéraire de ces dernières années.

Et puis, tout naturellement, j'ai voulu enseigner cette matière qui me passionnait tant... J'ai tout fait pour devenir prof d'histoire, je me voyais déjà emmener mes élèves visiter le musée de la grande guerre de Meaux ou le château de Versailles, et dans mes désirs les plus fous, leur montrer l'horreur du camp d'Auschwitz ou de Treblinka lors d'un voyage en Allemagne par exemple ! Mon rêve a été brisé par mon père mais ça c'est une autre histoire dont je ne parlerai pas ici, pas encore du moins !

Cet article douloureux fait écho, à l'article qui sera publié demain, une chronique littéraire un peu particulière.

Je suis toujours absolument passionnée d'Histoire de France, mais de plus en plus je m'intéresse à l'Histoire de pays comme l'Espagne (sous Franco) et Le Portugal (du temps de ses conquêtes et guerres en Afrique). Vous comprendrez du coup pourquoi j'ai tant apprécié les Journées Médiévales de Brie Comte Robert et aussi pourquoi j'aime tellement aller à Provins que j'ai déjà visité maintes et maintes fois mais donc je ne me lasse pas... Les châteaux, les églises, les fouilles archéologiques aussi sont mes terrains de jeu favoris, toujours dans le respect du site bien entendu... 

Pour terminer le rêve ultime de ma vie serait de partir à la découverte des cités perdues du Machu Pichu et des trésors incas... Un rêve que j'espère réaliser dans quelques années aux côtés de mon mari, passionné lui aussi par les civilisations anciennes.

Je termine avec quelques photos personnelles de la ville de Provins réalisées lors de mes différents périples dans cette ville magnifique... La qualité n'est pas exceptionnelle mais je n'avais pas encore mon Nikon ^^

Une prochaine visite bientôt en chambre d'hôtes normalement !!

J'espère que cet article vous a plu, transmettre ma passion par écrit m'a fait un bien fou lol !

Bonne journée et à demain, 

Nathalie

Il me semble important de préciser que je ne fais rien d'autre que de partager sur mon blog la passion d'une matière, d'une période aussi qui me tient à cœur... En revanche je ne tolérerai aucun propos diffamatoire ou à caractère raciste dans les éventuels commentaires de cet article ! 

Publié dans Ma p'tite vie !

Commenter cet article

Agnes S 24/10/2016 10:55

Merci pour ce beau partage, quand tu es à Oradour tu n'es pas loin de chez moi et l'histoire t'amènera forcément chez nous aussi.
Plein de bisous

sylvie 22/10/2016 10:49

tu viens, on va voir les vestiges Incas.... j'en rêve...

sylvie 22/10/2016 10:46

Noooonnnnnn moi c'était Madame Laffitte ma prof d'Histoire !!!

Je pense organiser un passage à Oradour sur Glane, une fois de plus, Alex est intéressé par l'Histoire. Autant il regarde Hanouna, autant des fois je le trouve devant des documentaires sur les guerres passées, avec les explications pas que les images d'archives...
Merci pour cette partie de ton Histoire à toi aussi.

JOSIANE DURIEUX 20/10/2016 20:51

Bonsoir
Oradour sur Glane : nous y faisons régulièrement une halte quand nous allons à l'océan ... histoire de ne pas oublier, d'entretenir la mémoire de ce qui s'est passé ... Nos filles sont toujours aussi émues, on a l'impression que le temps s'arrête ... que tout s'est figé.

Nath 20/10/2016 21:43

Merci de ton témoignage Josiane, oui c'est important de ne pas oublier... Mes enfants n'y sont encore jamais allés car nous n'allons que très rarement dans ce coin là mais je ne désespéré pas de les y emmener un jour.
Figé, c'est exactement le mot approprié, ça prend aux tripes et marque les esprits à jamais.
Merci encore

Valérie PASCAL 20/10/2016 07:59

Coucou Nathalie !

Ca nous fait encore un point commun (en dehors des chiens mouillés et de Croque-Vacances, je veux dire) ;-)

La passion de l'Histoire m'anime depuis toute gamine. Je pense qu'elle m'a été léguée par mon pépé adoptif.
Mon pépé biologique est mort sous l'occupation d'une balle allemande dans le bocal, 2 mois à peine la naissance de mon père en 44. Il bossait au service ravitaillement et refourguait des cartes d'alimentation à la Résistance.
Le père adoptif de mon papa était lui-même résistant, il a fait la Libération de Paris, avant de se battre jusqu'en Allemagne. C'est un des rares communistes que le Général de Gaulle a bien voulu décorer de Legion d'Honneur et de la médaille de la Libération (quel con!).

Mon pépé ne parlait jamais de la Guerre, il était traumatisé je pense. Par contre, issu d'un milieu ouvrier, il n'en était pas moins extrêmement cultivé et toujours avide de connaissances. Très jeune, il m'a offert des bouquins d'Histoire d'une collection Larousse qui abordaient chacun un thème ou une période (je les ai toujours, la couverture est rouge). Puis à 7 ou 8 ans, il m'a offert les 2 tomes d'"Histoire des Françaises" d'Alain Decaux, et là ça été la Révélation car je découvrais vraiement par la plume de Decaux que l'Histoire n'est pas qu'une suite d'évènèments et de personnages aussi illustres que maléfiques. L'Histoire, c'est aussi celle des gens, les us et coutumes, les techniques, l'environnement sociaux-économiques, tous les détails prosaïques mais tout aussi importants.
Bon bref, je la ferme car je suis intarissable sur ma passion... et là je suis censée faire ma paperasse administrative :-(

J'ajouterais juste en passant que "Ecce Homo" de Primo Levi m'a très fortement marquée également, ce livre est glaçant et en même temps tellement "vrai". Je l'ai lu adolescente et je ne me remets toujours pas de sa puissance à 41 ans...
Moi aussi, j'ai lu "Mein Kampf" (j'ai du le commander en librairie car à l'époque il était introuvable) par pur intérêt historique. Ce pavé est totalement indigeste et très mal écrit (en plus le rédacteur n'est même pas vraiement Hitler car il s'est largement fait aidé), mais force est de constater que c'est une boule de haine et de vomi totalitaire qui contient déjà le projet de l'extermination des "sous-hommes". C'est bien écrit noir sur blanc...

Je trouve ça navrant qu'à l'heure actuelle, tu te sentes obligée d'écrire : "En revanche je ne tolérerai aucun propos diffamatoire ou à caractère raciste dans les éventuels commentaires de cet article !"
En même temps, je comprends bien que certains assimilent la passion pour l'Histoire de France à du nationalisme mal placé ou alors s’intéressent et déforment l'Histoire selon leur idéologie.

En ce qui me concerne, je suis passionnée par l'Histoire de l'humanité en général. Et comme l'histoire est en perpétuel mouvement, il y a sans cesse à découvrir !!!
Un simple exemple : avec la science génétique nous avons a présent la preuve irréfutable que les Hominidés Sapiens, Néandertal et Denisova se sont croisés, ont même cohabité ensemble et ont vécu des amours multiples dont nous sommes encore génétiquement porteurs...;-)

Bon allez, je me tais et je vais bosser !
Bien cordialement,
Valérie Pascal.

Nath 20/10/2016 21:48

Val, merci de ton témoignage très fort, je vois que tu es aussi passionnée par l'Histoire, et j'apprécie que tu me racontes un petit bout de toi... Le grand père de mon homme, polonais exilé en France pour échapper à la folie du Reich, bien que catholique, a été résistant aussi en France, et il ne parlait plus, il avait le regard d'un homme qui a vu d'horribles choses mais nous n'avons jamais su quoi... Enfin quelques bribes par ci par là mais jamais de détail ni de récit... Il m'a offert 3 journaux de 1945 (Ceux de Nagasaki et d'Hiroshima) que je garde précieusement évidemment. Je pourrai parler histoire pendant des heures... Et j'ai réservé Ecce Homo à la bibliothèque, il me dit quelque chose mais je vais le relire car je ne suis pas sûre de me souvenir de tout.
Merci de ton commentaire, j'aime parler de sujet profond parfois et j'aime encore plus qu'on prenne la peine d'y répondre.
Bises
Nath