Expérience inédite... 5 mots pour un texte... #2

Publié le par Imaginath

Bonjour

Pour ce deuxième rendez-vous de mon expérience inédite, voici le tirage au sort. Si vous n'étiez pas là samedi dernier, je vous explique tout sur mon article de la semaine passée.

Voici le tirage des 5 mots de la semaine :

Agiter :

Ce mot ne m'inspire pas grand chose, tout au plus un verbe du premier groupe ! Mais si je devais utiliser ce verbe pour définir quelque chose, je dirai mon chien, Idann, je lui dis souvent que c'est un "agité du bocal". Il est tellement énergique qu'il bondit partout et s'agite beaucoup quand quelqu'un franchit la porte... D'après la véto, il est tellement heureux qu'il a besoin de l'exprimer ! Et ben je peux vous assurer qu'il est méga heureux alors !

Parfum :

Le parfum me renvoie à plusieurs choses... Le parfum que j'aime par dessus tous les autres et avec lequel je me suis parfumée pendant des années et des années et que j'avoue m'acheter de temps en temps quand mes finances me le permettent : Loulou de Cacharel, ce parfum je l'aime d'amour, il me ressemble je crois ou peut être que je l'ai tellement porté qu'il fait un peu partie de ma vie. Et puis parfum me renvoie au parfum des pins que j'aime tellement humer quand j'arrive dans mon paradis girondin... Je sens, je respire cette odeur mentholée qui m'inspire la liberté et le repos.

Tourbillon :

Bien sûr ce mot me fait immédiatement penser à l'une de mes chansons préférées Le tourbillon de la vie, par Jeanne Moreau, une pure merveille avec cette voix reconnaissable entre mille. Et puis ce mot, actuellement m'inspire ce par quoi je suis passée depuis deux ans, de grosses difficultés avec mon père, que j'expliquerai peut être et qui m'ont emportée dans un tourbillon de stress, désarroi, colère, peur, pleurs aussi, mais qui tend à se dissiper si les garde-fous mis en place font leur travail Ce qui devrait peut-être me permettre d'accéder à un tourbillon de bonheur.

Autonomie : 

Je crois que ma pire crainte est de la perdre... Je parle d'autonomie physique bien sûr mais surtout mentale. J'ai vécu la perte d'autonomie de mon grand-père, la déchéance de mon père, comme un échec de la vie, comme un point de non retour. Je ne sais pas ce que me réservent mes vieux jours mais j'avoue que je détesterai me voir devenir dépendante. Je ressens la peur de perdre mon autonomie physique, mais elle me taraude moins que la peur de perdre la mémoire. Parce que j'ai touché du doigt la perte d'autonomie, j'espère garder la mienne le plus longtemps possible !

Charnière :

Décidément les cinq mots de cette semaine me renvoient tous au vécu proche, très proche puisque je pense que jeudi 1er décembre 2016 fût une charnière entre ma vie d'avant et celle qui s'offre à moi. Est ce que cette charnière sera bien celle de la sérénité, je ne sais pas, je vous dirai ça bientôt... D'autant que la deuxième charnière de ma porte de vie pourrait bien s'ouvrir le 9 décembre, jour de mon rendez vous pour RENAITRE.

Et voilà je vous retrouve la semaine prochaine pour mes écrits qui ne seront peut être pas l'exercice littéraire auquel je me suis prêtée aujourd'hui mais un bilan de mon premier rendez-vous en vue de mon opération.

Sylvie qui me suit depuis le début a bien aimé ce petit jeu littéraire et m'a proposé de lui envoyer le tirage pour qu'elle puisse elle aussi jouer avec les mots, voici les 5 mots de Sylvie. Et si toi aussi tu as un blog et que tu veux jouer avec nous, laisse moi un commentaire ou envoie moi un mp, je t'enverrai les mots de la semaine... Chaque parution devra se faire le samedi sans avoir lu les mots des autres participants bien entendu.

Belle soirée 

Nathalie

Publié dans Expérience Inédite

Commenter cet article

Sylvie 03/12/2016 19:49

ah pas mal du tout, on se rejoint beaucoup !!
L'autonomie et l'indépendance, ça se ressemble...
Pour le tourbillon et la charnière... magnifique ;)
A la semaine prochaine !!!!