Les Années Musique #6

Publié le par Imaginath

Bonjour,

Comme je n'ai pas fait grand chose vendredi et rien hier, logiquement je devrai vous proposer trois articles... Mais bon qui vivra verra, voici déjà celui ci, qui vous parle des titres de 1983 que j'ai aimés...

Allez c'est parti pour ma petite revue musicale du mois !!! 

Bizarrement pour cette année 1983, j'ai sélectionné 4 titres étrangers sur les 7 proposés. Et oui le Rital de Barzotti ou le Méditerranéenne de Villard ne m'ont pas inspirée.

Cendrillon de Téléphone

 

Vous savez que je suis fan de Téléphone le groupe puis des solos Aubert / Bertignac mais cette chanson quand elle est sortie, je ne la comprenais pas... Junkie ? Ambulance ? Pour Cendrillon ? Je n'avais pas cherché à comprendre, j'aimais la voix d'Aubert déjà, j'avais 8 ans ! Et puis quelques années plus tard (5 exactement) quand j'ai trouvé la cassette dans la voiture de mon homme, j'ai réécouté avec plus d'attention et là j'ai bien compris qu'il valait mieux ne pas suivre l'exemple de cette Cendrillon là... Que les Cui-Cuis des petits oiseaux et les baisers magiques étaient réservés à Disney... Que la Cendrillon de Téléphone était un peu plus trash et moins conventionnelle... J'ai découvert à ce moment-là que l'on pouvait détourner des personnages "cultes" en dérision ! Une belle découverte donc.

Chante Les Forbans

 

Alors je suis désolée pour vos oreilles, aujourd'hui j'ai beaucoup de mal à écouter cette chanson en entier. MAIS à l'époque, elle tournait partout, tout le temps, dans les émissions comme Champs Elysées que regardait mes grands parents. Ils avaient un look improbable mais hyper novateur pour l'époque. Et un rythme qui mettait le feu total dans les bals populaires ou bals de pompiers auxquels j'assistais avec mes parents (mon père était "le" gradé du village pour les pompiers ^^) Un groupe improbable avec une chanson improbable mais qui a quand même squatté le TOP 50 quelques semaines si je me souviens bien.

Comme Toi de Jean Jacques Goldman :

 

Je vous ai déjà dit aussi que Goldman, je ne pouvais pas ne pas choisir une chanson par année, puisque je l'écoute depuis 1981 ! Cette année là ce fût Comme Toi, même si comme pour Cendrillon mais dans un autre registre, je ne comprenais pas vraiment le sens des paroles. Une petite Sarah qui ne peut pas se marier avec Jérémie, qui aime les livres, et les grenouilles... Une jolie chanson, une jolie mélodie, rien de plus en 1983... Et puis en 1985, à 10 ans, j'assisterai à une commémoration des 40 ans de l'armistice de la seconde guerre mondiale et cette chanson sera diffusée par la mairie, comme un hymne dont je ne comprends pas le sens. Quelques recherches plus tard à la bibliothèque (euh oui Google n'existait pas hein) je comprendrais enfin que cette petite Sarah n'a pas vécu, juste parce qu'elle était née juive et qu'elle avait été déportée comme tant d'autres. J'ai pris une claque ce jour-là et c'est je pense en partie grâce à cette chanson que je me suis penchée sur cette période atroce qui me passionne encore tant aujourd'hui. J'ai aussi compris que l'on pouvait faire passer des messages par des mots, juste voilés, juste suggérés. 

L'Italiano de Toto Cutugno :

 

Encore aujourd'hui je ne comprends rien à ce que je chante, et je fais un yaourt italien (Maria si tu me lis je suis navrée... Vraiment ^^). J'adore cette chanson, comme celle d'Eros Ramazotti (Una Storia Importante). Cette chanson était dans le juke box du bistrot de ma mère et tout le monde reprenait le " Lasciatemi cantare con la chitara in mano " en "L'achadémie cantar con la guitar a mano" !

Bon quand je regarde le clip aujourd'hui avec ce type à l'allure improbable qui mange des spaghettis dans un bistrot romain, je me dis que les paroles ne doivent pas être transcendantes, mais bon j'aime toujours l'entendre cette chanson, elle me donne la pêche !

Les trois dernières chansons je les ai découvertes grâce à ma meilleure amie de l'époque, Delphine qui arrivait de Versailles et qui avait une culture anglosaxonne très développée, elle était fan absolue de Bowie et Eurythmics, je pense qu'elle doit l'être encore d'ailleurs !

Sweet Dreams de Eurythmics : 

 

 A vrai dire, je ne connais pas beaucoup d'autres chansons de ce groupe pourtant mythique, mais celle-ci a marquée mon adolescence car nous essayions de la chanter lors de mémorables soirées pyjamas jusque tard, très tard dans la nuit, cachées sous les draps avec le walkman Sony que nous avions eu pour Noël !

China Girl de David Bowie : 

 

J'aime cette chanson et surtout son clip, je trouve cette "China Girl" juste magnifique et le clip qui passe du noir et blanc à la couleur, j'adore... Le début des clips je crois donc une prouesse pour l'époque !

Je me souviens des posters de Bowie qui tapissait les murs de la chambre de Delphine, ce chanteur que j'ai découvert grâce à elle, que j'ai aimé mais sans jamais accrocher complètement... Je ne sais pas, je ne me sentais pas à l'aise avec son regard, sa manière d'être, il me faisait peut être un peu peur... D'autant que j'ai souvenir de cette affiche du film Labyrinth en format cinéma sur le mur au pied du lit et il est vraiment flippant !

Too Shy de Kajagoogoo :

 

Ce chanteur, Limalh au look délirant, peroxydé qui m'a marqué... Mais j'adorais ce titre, que l'on a souvent chanté à tue tête en sautant sur les lits... De jolis souvenirs pour moi, qui seront le temps d'un article revenus dans ma mémoire... La musique date bien de ces années là mais je prends toujours plaisir à l'écouter... Bon quand je l'ai faite écouter à mes enfants, ils se sont marrés comme des bossus mais je m'en fous, j'assume TOUT !

Bon dimanche et peut être à tout à l'heure !

Nathalie

Publié dans Zik'Hirondelle

Commenter cet article

sylvie 14/02/2017 12:42

MDR l'italiano, un truc dont j'ai en effet maoulé les paroles incompréhensibles. En vrrai, j'ai fait un mix des deux phrases que tu as mises lol
Pour Too Shy, il m'aura fallu le refrain pour comprendre ce que c'était, mais bonne élève curieuse, j'ai cliqué ;)
Je dois avouer de nombreuses chorégraphies sur les Forbans... pour faire un "pescacle à maman" comme disait ma soeur née en 83. Donc on se les a trainés longtemps ces baskets là !!!
Merci !!

Nath 14/02/2017 12:54

MDR, je vois que nous avons quand même les mêmes références...
Pour les Forbans, j'ai jamais réussi à sauter partout autant de temps qu'ils le faisaient eux.. lol
Bisous ma licorne !

Sandrine Coeurdevey Louis 12/02/2017 14:40

Oh punaise Kajagoogooo !!! Je les avais oublié ceux-là !! Rooo quand je revois les looks capillaires de l'époque, je me fends la poire LOL

Nath 12/02/2017 15:16

J'avoue quand j'ai revu Limahl, j'ai un peu flippé lol ! Et dire que mon meilleur ami quelques années plus tard, avait la même coupe sans la décoloration... Il s'appelait Jean Claude, ça ne s'invente pas MDR !
Merci de ton passage Sandrine !