J'ai vu... Les Vieux Fourneaux de Christophe Duthuron

Publié le par Carpe Diem, le blog

Grosse semaine cinéma de prévue.... Hier j'ai commencé par un film français avec Alice Pol, Eddy Mitchell, Pierre Richard et Roland Giraud : Les Vieux Fourneaux.

Je poursuivrai lundi avec Blackkklansman puis Alpha mardi... J'ai un pass ciné intégral Gaumont et franchement c'est génial alors j'en profite :)

Synopsis du film :

 

Pierrot, Mimile et Antoine, trois amis d’enfance de 70 balais, ont bien compris que vieillir était le seul moyen connu de ne pas mourir et ils sont bien déterminés à le faire avec style ! Leurs retrouvailles à l’occasion des obsèques de Lucette, la femme d’Antoine, sont de courte durée … Antoine tombe par hasard sur une lettre qui lui fait perdre la tête. Sans fournir aucune explication à ses amis, il part sur les chapeaux de roue depuis leur Tarn natal vers la Toscane. Pierrot, Mimile et Sophie, la petite fille d’Antoine enceinte jusqu’aux dents, se lancent alors à sa poursuite pour l’empêcher de commettre un crime passionnel… 50 ans plus tard !

 

Le film est une adaptation d'une bande dessinée que je ne connaissais pas mais ma culture bdphile est plus que limitée donc ça ne m'étonne pas plus que ça :) La BD est sortie en  2014, scénarisée par Wilfrid Luprano et dessinée par Paul Cauuet. 

Mon avis sur le film :

J'ai beaucoup aimé ce film, certes le scénario est simple mais les acteurs sont tellement attachants et drôles. D'abord Alice Pol qui dans son rôle de femme enceinte venue s'installer dans le village de ses grands parents pour reprendre le théâtre ambulant de sa grand-mère est criante de vérité. Un caractère plus que bien trempé mais en même temps une douceur et une bienveillance touchante envers son grand-père et des deux amis.

Le grand-père joué par Roland Giraud, ancien syndicaliste qui vient de perdre sa femme est celui qui m'a le moins convaincu. J'ai trouvé que parfois il surjouait et n'était pas très crédible dans ses colères ou ses dérapages. Mis à part cela, il est au centre de l'histoire puisqu'il découvre que sa femme l'a trompé avec son patron près de 50 ans après et décide "tout naturellement" de parcourir la France pour tuer le vieil amant.

Les deux amis du grand-père, joués par Eddy Mitchell et Pierre Richard sont les personnages qui font vivre le film... Un Pierre Richard anarchiste et combatif, qui conduit comme un fou à travers la campagne. Et Eddy Mitchell, ancien rugbyman international qui vit désormais dans une maison de retraite, anarchiste aussi mais beaucoup plus posé et habitué aux délires de son compère. 

Les trois amis se retrouvent lors des obsèques de la femme du premier et vont se retrouver confrontés à la fugue de leur ami, parti faire la peau de l'amant de sa défunte épouse.

Des dialogues percutants, des acteurs au top, j'ai beaucoup ri à leurs blagues et ce trio de vieux emmerdeurs est absolument génial. Pierre Richard n'a rien perdu de sa maladresse légendaire et franchement il est pour moi le personnage central du film.

J'ai passé un super moment avec ce film qui rappelle que le passé est bien le passé et qu'il est difficile de le transposer au présent même avec de fortes convictions sociales ou politiques. Si vous avez envie de rire un peu et en même temps de verser une larme ou deux sur les passages émouvants, je ne peux que vous conseiller ce film. Et puis franchement, il est très agréable de voir des acteurs de ces âges-là avoir encore des rôles percutants et drôles comme dans ce film. Un joli Carpe Diem à lui tout seul ce film... Bon allez je reconnais que le public présent dans la salle était plutôt des septuagénaires que des trentenaires mais au moins pas de problème avec le crissement des paquets de pop corn :) J'ai ri, j'ai apprécié et je vous le recommande vraiment.

Bonne journée

Et #CarpeDiem hein :)

Nathalie 

 

 

Publié dans Chroniques Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

plus près des pins 28/08/2018 23:26

:)